Culture des Drosera du complexe petiolaris

Le sous-genre Drosera Lasiocephala, également connu sous le nom de complexe petiolaris, est un groupe de 13 Drosera aux formes étranges avec de longs pétioles et de petits pièges ronds. Certaines espèces sont dotées d’un duvet formé de petit poils dendritiques gris. On les trouve exclusivement dans le nord de l’Australie.

  • Drosera banksii
  • Drosera brevicornis
  • Drosera broomensis
  • Drosera caduca
  • Drosera darwiniensis
  • Drosera derbyensis
  • Drosera dilatopetiolaris
  • Drosera falconeri
  • Drosera fulva
  • Drosera kennealyi
  • Drosera lanata
  • Drosera ordensis
  • Drosera paradoxa
  • Drosera petiolaris

Environnement

Dans leur habitat, ces plantes poussent pendant l’hiver chaud et humide et passent l’été torride et sec en dormance. En culture, ils peuvent être constamment maintenus dans leur état de croissance tant que les conditions restent idéales.

Pendant la saison de croissance

Température

La partie la plus délicate de leur culture est leur besoin constant de températures élevées. La température ambiante devrait idéalement être maintenue à un minimum de 25°C durant la journée et 20°C pendant la nuit. Ils peuvent facilement supporter jusqu’à 40°C tant qu’ils reçoivent suffisamment d’eau et d’humidité ambiante. Ne descendez jamais trop longtemps sous 20°C car cela risque de déclencher la dormance.

Drosera paradoxa est un peu plus tolérant aux températures basses que les autres espèces, mais il est toujours préférable de le garder au-dessus de 20°C.

Si vous vivez dans une région tempérée, les températures intérieures sont souvent trop froides en hiver pour ces espèces. En conséquence, la plupart des gens optent de les cultiver dans des terrariums dans lesquels il est beaucoup plus facile de réguler la température.

Vous pouvez utiliser plusieurs astuces pour garder vos plantes au chaud. Personnellement, je passe un câble chauffant d’aquarium plongé dans l’eau dans laquelle les pots trempent, combiné avec un thermostat. Vous pouvez également placer votre lumière à l’intérieur du terrarium, mais assurez-vous qu’elle soit conçue pour fonctionner dans des conditions humides. Placer le terrarium à côté d’un radiateur est également un bon moyen d’atteindre des températures supérieures à la température ambiante.

Éclairage

Ces plantes nécessitent énormément de lumière. De nos jours, il est généralement recommandé d’utiliser des LED au lieu de tubes néon T5, mais dans ce cas les T5 pourraient aider à maintenir une température élevée car ils ont tendance à émettre beaucoup de chaleur.

Gardez la photo-période en dessous de 14 heures par jour pour imiter les courtes journées d’hiver.

Substrat

Utilisez un sol très drainant composé de 3/4 de sable et 1/4 de tourbe. Le sable sert à ce qu’un minimum d’humidité soit piégé dans le pot pendant la dormance sèche. Il est également beaucoup plus facile de réhydrater le sable que la tourbe qui a tendance à devenir hydrophobe quand elle est sèche.

Arrosage

Gardez toujours quelques centimètres d’eau sous les pots. Si le sol devient trop sec, cela risque de déclencher la dormance. Assurez-vous que l’humidité ambiante est supérieure à 50%.

Nourriture

Il n’est pas nécessaire de les nourrir, mais cela accélérera leur croissance et les aidera à fleurir. Nous recommandons de les asperger avec une solution de Maxsea 16-16-16 toutes les deux semaines. N’importe quel insecte fera également l’affaire, étant donné qu’ils soit assez petit pour coller à leurs pièges qui ne sont pas très larges ni très adhésifs.

Pendant la période de dormance

Plusieurs facteurs peuvent déclencher la dormance, tels que des températures trop basses/élevées ou un sol trop sec. Cette période n’est absolument pas nécessaire et les plantes peuvent être maintenues dans leur stade de croissance toute l’année, mais il peut arriver que les plantes décident d’entrer en dormance malgré tout.

Les feuilles commenceront par se flétrir, en ne laissant que le point de croissance vivant au milieu d’un amas de poils qui sert à protéger des conditions estivales difficiles et à recueillir l’humidité de l’air. Drosera kenneallyi et Drosera falconeri sont légèrement différents, du fait qu’ils forment un bulbe sans poils juste sous le sol. La dormance peut durer de 1 à 6 mois selon les espèces et les indices environnementaux.

Température

Idéalement, vous devriez fournir des températures très élevées pendant cette période mais ce n’est pas nécessaire. Le chauffage d’un terrarium supplémentaire à 35°C pour quelques plantes en dormance n’en vaut pas la peine, et donc la plupart des gens se contentent de les maintenir au-dessus de 20°C.

Arrosage

Au début de la dormance, retirez-les de l’eau stagnante, ne les arrosez ensuite que par le dessus une fois toutes les deux semaines. Si elles sont gardées trop humides, les plantes risquent de pourrir. Les espèces poilues semblent mieux tolérer l’humidité que celles qui sont glabres.

Éclairage

Vous pouvez augmenter la photopériode jusqu’à 16 heures par jour pour imiter les conditions naturelles, mais ce n’est pas nécessaire.

Les sortir de la dormance

Une fois que la plante décidera qu’elle est prête à sortir de dormance, elle déploiera sa rosette protectrice pour exposer le point de croissance qui commencera à verdir. À ce stade, vous pouvez revenir à des conditions de croissance normales et reprendre un arrosage abondant.

This Post Has One Comment

  1. Bravo super article !

Leave a Reply

Close Menu
×

Basket